Actualités et agenda

Augmentation des prix des fruits au Maroc

Publié le vendredi 15 juillet, dans Actualités Partager :

Le melon coûte entre 7 et 10 DH le kilo, les cerises sont à 25 DH au marché de gros et les carottes à 7 DH. Depuis quelques semaines, les prix des fruits flambent. Ces prix anormaux qu’affichent les cultures de saison inquiètent les consommateurs après le mois de Ramadan, une période propice à une hausse supplémentaire.

Une réelle et nette baisse de la production a eu des répercussions visibles sur l’augmentation des prix des fruits. «La production dans sa globalité a été impactée par le climat défavorable de l’année, la matière d’entrée en production a été en retard et le chergui a affecté la fleur», a déclaré Abderrahmane Rifai, consultant spécialisé dans les filières fruits et légumes.

L’Association Marocaine des Producteurs et Exportateurs des Fruits et Légumes (APEFEL), a expliqué que la saison 2015-2016 a été modeste à cause des mauvaises conditions climatiques, et les agriculteurs placent beaucoup d’espoir sur la saison 2016-2017.

La hausse des prix des cultures du melon et de la pastèque est due au choix des agriculteurs suite à la mauvaise planification commerciale. Tandis que le prix élevé des oranges peut être expliqué par l’orientation des agriculteurs vers les variétés destinées à l’export. Les besoins en oranges destinées au marché local ont progressé et les superficies n’ont pas évolué en conséquence.