Actualités et agenda

Les maladies post récolte: une menace dans les stations de conditionnement des agrumes.

Publié le vendredi 15 juillet, dans Actualités Partager :

Le Maroc est l’un des principaux producteurs et exportateurs d’agrumes dans le monde. En effet, le Royaume est reconnu pour son excellente qualité à l’échelle mondiale. Toutefois, la vigilance est de mise et les agrumes sont sujets aux attaques des maladies post-récolte dans les stations de conditionnement.

La seule stratégie de lutte consiste principalement à l’utilisation de fongicides, aussi bien dans les vergers que dans les stations de déverdissage, de conditionnement ou de stockage.

Les agrumes peuvent subir d’importantes dégradations. Ce qui entraîne des pertes. Les stations de conditionnement constituent un milieu favorable pour la multiplication, la dissémination et la contamination par des germes pathogènes tels que: Les Péniciliums et le Geotrichum.

Les Péniciliums : Le manque d’observation des vergers et des traitements phytosanitaires adéquats peut entraîner l’apparition des maladies qui causent des dégâts considérables sur les arbres et les fruits. Elles sont causées la plupart du temps par des champignons et se manifestent par des pourritures diverses. On peut notamment citer la pourriture bleue due auPenicillium italicum. Ce champignon se développe sur les « fruits chutés » au niveau des vergers via des blessures peu profondes. Penicillium digitatum est responsable de la pourriture verte des agrumes. Cette pourriture se développe sur les fruits blessés lors des périodes à tendance pluvieuses. Lorsque toute la surface du fruit est recouverte de spores, celui-ci se contracte et se décompose complètement. Si les conditions sont favorables, le fruit est dans sa totalité envahi en 4 voire 5 jours.

Geotrichum citri-auranti: Ce champignon est responsable de la pourriture amère. Son développement nécessite des conditions d’humidité et des températures élevées. Cette maladie post-récolte peut engendrer des pertes considérables dans les chambres de déverdissage, durant le stockage dans les stations de conditionnement et de l’entreposage frigorifique. Elles attaquent les fruits blessés lors des manipulations; d’où la nécessité de soigner les opérations de récolte, du transport ou du conditionnement.